• Facebook Clean
  • Twitter Clean
Je peins des tableaux
c'est-à-dire
comment je trace mon chemin
au cœur de l'impossible
jusqu’au moment où
paraissent enfin les possibles
Des dauphins multicolores nagent souverains dans les rivières du métro
Par là, chemin!
deviens possible
possible processus de croissance
je peins des paysages 
habités par des silhouettes
Ce sont des appels, des échos,
des résonances
Leur cou s'allonge à force d'appeler; elles traversent un désert
Leur vrai lieu
de vie ou de mort
C'est le soleil
dans le ventre
Dans la profondeur
des forêts
 
Texte écrit à l'occasion de l'exposition "Collective Troisième", Galerie KO21, Paris.